Un chat à plumes

Dimanche 29 mai 11 à 19:27

Et si j'donnais des nouvelles un peu ? Hein, ça pourrait être pas mal^^. 
 

Niveau santé, tout d'abord :
rien d'anormal du côté du coeur, et pas de maladie de Lyme. C'est donc très probablement simplement la mononucléose qui est tenace. Reste néanmoins la piste de la glande surrénale, j'attends le coup de fil de l'interniste. 

Niveau cours/stage :
J'ai repris mon stage cette semaine, mais uniquement les après-midi. C'était un peu dur au début, j'avais du mal à me concentrer, mais au fur et à mesure des jours, je me remets dans le bain. Du coup, à partir de lundi, j'essaie d'y retourner à temps complet. 
J'ai terminé mes situations de communication, dont l'épreuve se déroule en juin, j'espère que je serai prête. Pour le reste, je n'ai pas vraiment le courage de rattraper pour l'instant. 

Niveau boulot : Mon arrêt de travail se termine aujourd'hui, donc il va bien falloir y retourner. Je suis allée chercher mes horaires... que des close de programmées (soit en gros, 20h30-1h30), pas vraiment l'idéal pour reprendre en douceur... m'enfin on verra bien. J'espère également que ma demande de mutation sera acceptée et que dès fin juin, je pourrais travailler à Cournon. Cela ne me ferait plus qu'un mois à peine à tenir à Clermont, ça serait pas du luxe, parce que là, j'ai la boule au ventre à l'idée d'y retourner. 

Niveau argent : Ben après deux mois d'arrêt, autant dire que j'suis carrément dans le rouge. J'espère que les indemnités ne vont pas tarder à tomber sinon là ça va vite être difficile à gérer. Autant dire que mon idée de prendre une semaine de vacances avec mon chéri début juillet est à oublier. Prendre des vacances tout court est à proscrire d'ailleurs.
Une brocante est prévue fin juin, j'espère pouvoir la faire. 

Niveau été :
Si tout se passe bien et que je suis mutée au Macdo de Cournon, je compte passer en contrat de 20h ou 25h pour le mois de juillet (histoire de garder un peu de temps libre quand même, faut se reposer à un moment donné). Ensuite, mois d'août, retour au 10h ou 12h, et mon maître de stage m'embauche pour le mois, ce qui me fera comme jusqu'à maintenant des semaines de 45h ou 47h... sauf que celles-là, elles seront payées !

Niveau rentrée : Toujours si tout se passe bien, je retourne chez mes parents, une semaine chez l'un, une semaine chez l'autre, et les veilles de stage chez mon homme. 

Niveau loisirs :
J'ai beaucoup lu, regardé de films et séries. J'ai également imprimé plein de photos pour décorer ma chambre. En dehors de ça, j'ai pas trop l'énergie à quoi que ce soit, du coup côté amis c'est un peu le désert... je reste peu sur msn, je réponds à peine aux sms... mieux vaut ne rien dire quand on n'a rien à raconter :/. 

 

Et la petite question du jour :
Qu'avez-vous prévu pour cet été ?
Un peu de jardinage peut-être ?

http://plume.cowblog.fr/images/Animaux/chat36.jpg

Mardi 10 mai 11 à 22:28

Alors là, j'en ai plus que marre. Cela fait maintenant plus d'un mois que je suis arrêtée, depuis le 4 avril exactement. J'allais mieux, j'étais toute contente de pouvoir reprendre mon stage et le travail cette semaine. 
Sauf que voilà, ça ne va pas du tout. Après une journée et demi de stage, j'ai du dormir tout l'après-midi, et je suis encore épuisée. Alors que j'allais mieux, je suis revenue au stade initial de ma maladie. Ce matin, c'était vraiment l'enfer. Moi qui ai la chance d'adorer mon stage, contrairement à beaucoup d'élèves de ma classe, j'ai cru que la matinée n'en finirait jamais. Je n'avais qu'une envie, dormir. Mon cerveau fonctionnait au ralenti, je ne comprenais strictement rien de ce que mes collègues me demandaient de faire, alors que ce sont des choses que je sais parfaitement faire d'habitude. Impossible de me concentrer, je hochais la tête, et dès que je me retrouvais seule devant mon écran, le trou noir, je n'avais plus aucun souvenir de ce que je devais faire. 
A 12h30, je suis rentrée. J'ai mangé, pensant que ça me redonnerait des forces. Mais rien n'y a fait. Alors que je prends trois sortes de vitamines différentes le matin, ainsi que du jus d'orange et des céréales, et après une nuit de plus de 8h (8h étant le nombre d'heures de sommeil dont j'ai besoin pour être bien), j'avais l'impression d'avoir passé une nuit blanche.

Tous mes résultats d'analyse sont arrivés. Apparemment, côté corticoïde je suis un peu élevée (rapport avec la glande surénale, me demandez pas ce que j'ai). Donc nouveau test à faire, d'urine cette fois. Chouette alors. 

Et au final, on ne sait toujours pas ce que j'ai. Car si mes résultats indiquent que j'ai bien eu une mononucléose, ils indiquent également que je ne suis plus censée l'avoir. Alors, de quoi s'agit-il ? Ma mère me tanne pour que j'aille voir un psychologue, car pour elle, c'est dans la tête. Mais moi, j'ai l'impression d'aller bien. Ma fatigue est physique : quand je ne fais rien, tout va bien, dès que je m'attaque à quelque chose d'un peu intellectuel ou physique, je sens mon énergie se vider à vitesse grand V. 

Je n'en peux plus. Quand est-ce que ça va s'arrêter ? Jusqu'à quand je vais devoir être arrêtée ? Je veux reprendre le cours normal de ma vie, mon stage et mon travail. Être une larve, ça ne me réussit vraiment pas. 

Edit : Après avoir vu le médecin, nouveaux examens sanguins prévus, pour la maladie de Lyme entre autres, ainsi qu'un rendez vous avec un cardiologue. Arrêt de travail jusqu'au 29 mai. J'vais me pendre.

http://plume.cowblog.fr/images/Animaux/chat10.jpg

 
Heureusement, aprem câlin avec mon chéri, ça a le mérite de mettre du baume au coeur <3.

<< Un, deux, trois | 1 | Soleil ! >>

Créer un podcast