Un chat à plumes

Samedi 19 novembre 11 à 9:58

Tu vois un peu, tes amis ? Tu t'entends bien avec eux, tu fais la fête, vous avez des points communs... moi j'ai toujours adoré mes amis. Pis j'ai jamais vraiment voulu avoir de "meilleure amie". Déjà, parce que j'aimais moins les filles. Les filles, c'est chiant, ça fait des histoires, ça se prend la tête pour pas grand chose... ça réfléchit trop, les filles. Elles sont même capable d'être jalouses entre elles. Avec les mecs, tout est plus simple. Ils disent ce qu'ils pensent, comme ils le pensent, sans chercher à y mettre des formes, des sous-entendus... 
Pourquoi j'te parle de tout ça ? Parce que quand, dans n'importe quelle situation, tu cherches pas, t'es de son avis. N'importe quel conflit, tu prendras toujours sa défense, même si t'as aucune idée du problème. Pourtant, t'as toujours été quelqu'un d'impartial, tu vois, toujours à ne pas prendre parti, à écouter chaque version avant de te faire une opinion. Bah tout ça, c'est plus valable quand c'est d'elle qu'il s'agit. Si quand elle va mal, t'es prête à laisser tomber ton quota de sommeil et tes bonnes résolutions financières juste pour rester avec elle et la soutenir de quelque manière que ce soit. Quand toi-même tu vas mal, ou qu'on contraire, t'es supra heureuse, c'est avec elle que tu veux le partager. Que tu serais prête à faire n'importe quoi pour détruire celui ou celle qui aurait l'affront de lui faire du mal. Que tu trouves que c'est la plus belle, la plus intelligente, la plus drôle, c'est la meilleure de l'univers quoi. Quand t'es avec elle, c'est juste trop bon comme vous passez de bons moments, comme vous vous comprenez sans même forcément parler, que même à distance, vous pensez au même truc, au même moment. 
Tu sais, quand on te dit "ami", c'est à elle que tu penses en premier. Quand tu vis tout ça, c'est un peu comme si, cette personne, c'était ta meilleure amie non

 
 
Bah... j'crois bien que j'ai une meilleure amie. 

http://plume.cowblog.fr/images/Nature/Nature16.jpg

Dimanche 13 novembre 11 à 16:25

Question du jour n°13

Avez-vous peur de vous engager ?


Une amie disait l'autre jour qu'il y avait de plus en plus de "bébés couples". C'est à dire, des couples qui se forment très jeunes, et qui restent longtemps ensemble. Et c'est vrai que je le constate de plus en plus et de plus en plus tôt, les adolescents savent se poser et faire un long bout de chemin ensemble. 
Mais il y en a aussi beaucoup qui, au contraire, ne semblent jamais vouloir se poser. Est-ce votre cas ? Est-ce que l'idée d'être avec quelqu'un pour... longtemps, ça vous effraie ?
Ce n'était, à la base, pas le sujet de ma question du jour, mais alors que ma meilleure amie se retrouve célibataire alors que tout semblait aller pour le mieux dans son couple tout frais et tout beau, je me pose des questions. Comment peut-on, alors qu'on vit une relation merveilleuse avec quelqu'un, décider d'y mettre un terme, sans raison précise, juste parce que... on ne veut pas que ça continue. La peur d'être heureux ? La peur de s'engager ?
Si quelqu'un est comme ça, peut-il m'expliquer s'il vous plait ? Parce que pour moi, c'est juste totalement illogique de renoncer consciemment et délibérément au bonheur. C'est... contre nature. De quoi peut-on avoir peur à ce point ? Même si on n'est pas encore amoureux de la personne, si la relation se passe bien, qu'on passe de supers moments ensemble... pourquoi y renoncer ? C'est bien connu, les sentiments peuvent arriver plus tard, ça peut prendre plus de temps pour certaines personnes que pour d'autres. Alors pourquoi ? J'veux dire, vous croyez que l'Homme et moi on s'est aimé dès le premier regard ? Ca n'arrive que dans les films ça ! Faut du temps pour s'apprivoiser, se connaître. Je dirais qu'il nous a fallu peut-être deux mois avant de prononcer le premier "je t'aime". Et ce n'est pas une référence ! Cela peut-être plus tôt pour certains couples, et plus tard pour d'autres. Il peut aussi arriver qu'on ne tombe pas amoureux en même temps. Faut-il se séparer pour autant ? Bien sûr que non ! Je ne me fais pas d'illusions, j'ai parfaitement conscience d'avoir aimé mon Homme avant lui, et je le remercie de ne pas m'avoir quittée pour cela !
Pour moi, la seule raison valable pour quitter quelqu'un, c'est d'avoir conscience qu'on serait mieux seul ! Si la quitter nous fait mal, nous blesse, nous déchire... alors il ne faut pas ! Peu importe les obstacles, il faut avoir le courage de les affronter. 
Et je me permets de le dire, parce que tout n'est pas tout rose entre mon Homme et moi. Et si on s'était séparé au moindre doute, ça fait longtemps qu'on ne serait plus ensemble, et plusieurs fois en plus !
Je suis juste médusée, expliquez-moi, comment peut-on dire à quelqu'un qu'elle est parfaite, qu'on n'a aucune raison de la quitter, la présenter à sa famille, et la quitter la semaine suivante sur le motif qu'on ne sait pas si on sera amoureux un jour ou non. 

http://plume.cowblog.fr/images/Azuzephre/444825642copie1.jpg

Dimanche 6 novembre 11 à 16:35

Question du jour n°12

A quoi ressemble un dimanche pour vous ?


Voilà, en ce dimanche gris, moche et pluvieux, où je suis fatiguée d'avoir fait des heures supp' à Macdo, alors que je n'avais qu'une envie : poser mon week-end pour pouvoir mourir lentement et tranquillement de mon angine (quoi on ne meurt pas d'une angine ? Sisi tu vas voir !), je manque totalement d'inspiration et de motivation pour faire quoi que ce soit, d'où ma question. On est dimanche, et je ne fais rien. 
 
Et vous, vous faites quoi ? 

Un dimanche traditionnel pour moi, ça ressemble à : lever à 9h, le temps de me préparer tranquillou. J'en profite pour fajre une séance gommage sous la douche (visage + corps) puis je vais travailler le midi à Macdo. Je rentre, je glandouille un peu devant l'ordi et/ou avec mon Homme. Puis j'attaque les devoirs s'il y en a. Je range un peu ma chambre, parce que souvent, c'est Bagdad après une semaine de laisser-aller, si le coeur m'en dit, je passe même l'aspirateur. Je fais mes comptes, parce qu'on est Auvergnate ou... on l'est, et puis c'est tout. Ensuite je retourne travailler à Macdo, ou alors je cuisine et on mange en famille (du moins, avec ma mère, mais une famille, ça commence à partir de 2 non ?). Après ça, c'est glandouillage oblige, si mon Homme est là, on regarde Heroes en faisant des calinous. 
Bon y'a des variations si jamais je travaille l'après-midi par exemple, mais en gros, un dimanche classique, ça ressemble à ça. 

 
Et vous alors ?

http://plume.cowblog.fr/images/Nature/Nature19.jpg
Pour ceux qui se demandent, je trouve la plupart de mes photos sur
weheartit, avec des mots-clés comme "automn" ou "forest", etc. 

<< Un, deux, trois | 1 | Soleil ! >>

Créer un podcast