Un chat à plumes

Mardi 5 avril 16 à 20:13

Et pourquoi devrais-je avoir des enfants ? 

Cette question, je me la pose souvent ces derniers temps. Pression des médias, pression de la vie, les femmes de mon entourage, amies, famille, collègues passent tour à tour par la maternité et je ressens ce "A quand ton tour ?". 
Quand je me retrouve dans la même pièce qu'un bébé ou qu'un enfant, on s'attend à ce que je sois attendrie, sous le charme. "Tu veux le porter ? Lui donner son biberon ?". Non, non, je ne veux pas. Je ne veux pas le porter, je ne veux pas le nourrir, si tu voulais pas t'occuper de ton gosse fallait pas en faire lààààà !

Je ne ressens aucun instinct maternel. Aucune envie d'avoir un bambin, d'avoir le ventre rond comme un ballon durant 9 mois. 
Mais dans notre société actuelle, on part du principe que, forcément, tu es une femme, alors tu aimes les enfants. Tu es une femme donc tu t'extasies devant les bébés. Tu es une femme donc forcément tu as toujours rêvé de devenir mère, d'avoir des enfants. Tu es une femme donc forcément, à 25 ans, tu meurs d'envie de faire un bébé. 

Non. Non j'ai jamais eu l'envie d'être mère. Je le serai peut-être, un jour, on ne sait jamais. Mais actuellement, je me dis que je me vois très bien faire ma vie entière sans jamais avoir d'enfant. Cela ne me dérangerait pas. J'ai envie de faire plein de choses, j'ai des tas de projets, mais être mère n'en fait pas partie. 

Je me demande sérieusement si je ne suis pas bizarre ? Est-ce que j'ai un gène défaillant ? Je me sens tellement seule dans cette optique. On me dit que je ne suis "pas normale", que "toutes les femmes aiment les bébés", que "tout le monde a envie de fonder une famille". 

Non, désolée, fonder une famille n'est pas un objectif universel. Non, moi je veux voyager, faire un métier que j'aime, avoir une belle carrière, passer du temps avec mes amis, trouver un super chéri éventuellement... mais avoir des enfants, ça ne me fais pas rêver. 

Voilà, je ressentais le besoin de m'exprimer sur ça, parce que ça me travaille en ce moment. Je ne veux pas d'enfant, et alors ? 

http://plume.cowblog.fr/images/7pll299u.jpg

Samedi 20 février 16 à 0:41

Est-on acteur de son propre bonheur ?

Le bonheur est-il quelque chose auquel on a droit, ou dont on est privé, au gré des aventures de la vie ? Ou bien le bonheur est-il quelque chose qu'on peut construire par nous-même, en le forgeant jour après jour ?

Je pense que nous avons le pouvoir de décider si on est heureux ou malheureux. Cela peut sembler un peu bizarre ce que je vous dis, mais après tout, je pense que nous-seuls pouvons décider de quel impact ont les choses sur notre moral. 

On peut trouver que les choses vont mal, se laisser envahir par le négativisme. Trouver que rien ne va, que la vie ne vaut pas la peine d'être vécue, que le sort s'acharne contre nous. 

Ou alors peut-être peut-on choisir de voir les choses autrement. Peut-être peut-on décider que tout n'est pas si grave finalement. 

Ce garçon qui ne nous rappelle pas. Cette promotion qui ne nous a pas été accordée. Cette rupture qui fait mal. Cet ami qui nous a trahi. Cette santé défaillante. Ce compte dans le rouge malgré tous nos efforts. 

On peut choisir de se laisser abattre. Cela pourrait se comprendre. Je suis la première à rapidement souffrir lorsque que quelque chose de négatif m'arrive. 

Mais récemment, j'ai commencé à voir les choses autrement. Je me suis rappelé une "technique" pour positiver que m'avait donné ma microkiné il y a quelques années, technique que je souhaite partager avec vous. A chaque fois que quelque chose vous fait de la peine, vous blesse, posez-vous cette question :
 
"Cet événement aura-t-il toujours de l'importance pour moi dans 3 semaines ?
Dans 3 mois ? Dans 3 ans ?
"

Et cela fonctionne. Parce que si on prend conscience que cette chose qui vient de nous arriver et qui nous fait si mal ne nous impactera plus dans quelques temps, pourquoi cela devrait-il nous affecter aujourd'hui

Avec cette méthode de réflexion et d'analyse des événements, il est, à mon sens, beaucoup plus facile de se détacher de ce qui ne sont finalement que des petits tracas de la vie de tous les jours. Des grains de sable dans l'océan de notre vie, qui peuvent aisément nous étouffer si on s'enfonce la tête dans le sable, mais qui ne peuvent nous blesser si on choisit de nager librement. 

Alors, oui, je l'affirme, on peut choisir d'être heureux. On peut choisir de ne pas laisser le malheur nous rendre malheureux. On peut choisir de changer le négatif en positif. On peut choisir d'être acteur de sa vie, acteur de son propre bonheur. 

 
Qu'en pensez-vous ?


http://plume.cowblog.fr/images/Animaux/IMG22612-copie-1.jpg

Lundi 15 juin 15 à 10:05

C'est marrant, et plutôt triste, comment les gens vont et viennent dans notre vie, comment les liens d'amour et d'amitié se font et se défont avec une facilité déconcertante.
Il est difficile aujourd'hui d'aimer une personne et de la conserver dans sa vie de manière durable. Plus difficile encore que cela se fasse sans effort, avec facilité et spontanéité de la part des 2 parties.
Nous avons plus que jamais de multiples moyens pour garder le contact, et pourtant, nous n'avons jamais aussi facilement mis aux oubliettes des personnes qui ont partagé, plus ou moins intensément, notre quotidien.

http://plume.cowblog.fr/images/Animaux/IMG15042-copie-1.jpg

Dimanche 12 août 12 à 14:08

Question du jour n°21

Quel serait le mariage de vos rêves ?


Je vous pose la question car hier, j'ai assisté à un mariage. C'était l'un des rares que j'ai eu l'occasion de voir dans ma vie, et franchement, le meilleur. La mariée était réellement magnifique, bien coiffée, avec une jolie robe qui fait rêver. La salle et la décoration étaient magnifiques, la nourriture excellente, les animations très drôles et sympas... bref, une très belle soirée. 

Cela me laisse rêveuse, à imaginer mon propre mariage... quelque chose de simple, c'est ce que je veux. La robe, c'est un des points les plus importants je crois. Quelque chose comme ça...

http://plume.cowblog.fr/images/Images/Robe2.jpg


Une cérémonie simple et brève, je me passerais même volontiers de l'église si c'est possible, mais ensuite une soirée inoubliable, avec plein de jeux pour animer la soirée. Je serais même prête à supporter de voir défiler un diapo avec plein de photos de moi tiens. Faudrait que le repas soit vraiment excellent parce que moi, j'adore manger. Il me faut donc un mariage qui me ressemble. 


Voilà, il faut maintenant laisser s'estomper la magie de ce moment et revenir à la réalité : le mariage, c'est pas pour tout de suite (mais promis, dans les 5 prochaines années, il l'a dit). 


 
A quoi ressemblera votre mariage ?

Samedi 21 juillet 12 à 14:42

Question du jour n°20

Quel est votre avis sur l'avortement ?


Cela faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu de Question du jour. Mais quand j'ai lu un article partagé par le Chat sur facebook sur l'ultrafertilité (cliquez pour lire), j'ai eu envie d'avoir votre opinion. 
Pensez-vous que les femmes doivent avoir le contrôle sur leur corps ?
Pensez-vous qu'elles doivent avoir la possibilité d'interrompre une grossesse ?
Le délai de 3 mois vous paraît trop court ? Trop long ?
Que pensez-vous de ces médecins dont parle l'article, qui mentent à leur patientes parce qu'ils sont contre l'avortement ? Trouvez-vous cela normal ?

J'ai personnellement été très choquée à la lecture de cet article. Je trouve cela inconcevable qu'on puisse ainsi vouloir empêcher une femme d'accoucher. Devenir mère, cela doit être un choix, pas une obligation. Quel est l'intérêt d'avoir un enfant, si, non seulement, il n'est pas désiré, mais qu'en plus, on n'a pas la situation pour l'élever ? Cette femme qui témoigne n'a pas d'emploi stable, sans doute pas d'économies de côté, personne pour l'accompagner dans ce voyage difficile, et puis... elle n'est mentalement pas prête, tout simplement !
Je trouve ça incroyable qu'on puisse se permette de juger ces femmes qui ne se sentent pas capables d'élever un enfant.
Personnellement, si je tombais accidentellement enceinte maintenant, j'avorterai, c'est certain. Parce que je n'ai pas de logement à moi, pas d'emploi stable, et parce que je me trouve bien trop jeune pour être maman. Je ne me sens pas prête pour assumer cette responsabilité. On ne parle pas d'un poisson rouge, mais bien d'un bébé ! Qu'il va falloir assumer toute sa vie ! C'est un contrat pour lequel il n'y a pas de fin, c'est pourquoi aucune femme ne devrait être contrainte à signer. 


Voilà mon avis, quel est le votre ?

http://plume.cowblog.fr/images/Animaux/tumblrmasauxypXZ1rhqa23o11280large.jpg

<< Un, deux, trois | 1 | 2 | 3 | 4 | Soleil ! >>

Créer un podcast