Un chat à plumes

Samedi 21 juillet 12 à 14:42

Question du jour n°20

Quel est votre avis sur l'avortement ?


Cela faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu de Question du jour. Mais quand j'ai lu un article partagé par le Chat sur facebook sur l'ultrafertilité (cliquez pour lire), j'ai eu envie d'avoir votre opinion. 
Pensez-vous que les femmes doivent avoir le contrôle sur leur corps ?
Pensez-vous qu'elles doivent avoir la possibilité d'interrompre une grossesse ?
Le délai de 3 mois vous paraît trop court ? Trop long ?
Que pensez-vous de ces médecins dont parle l'article, qui mentent à leur patientes parce qu'ils sont contre l'avortement ? Trouvez-vous cela normal ?

J'ai personnellement été très choquée à la lecture de cet article. Je trouve cela inconcevable qu'on puisse ainsi vouloir empêcher une femme d'accoucher. Devenir mère, cela doit être un choix, pas une obligation. Quel est l'intérêt d'avoir un enfant, si, non seulement, il n'est pas désiré, mais qu'en plus, on n'a pas la situation pour l'élever ? Cette femme qui témoigne n'a pas d'emploi stable, sans doute pas d'économies de côté, personne pour l'accompagner dans ce voyage difficile, et puis... elle n'est mentalement pas prête, tout simplement !
Je trouve ça incroyable qu'on puisse se permette de juger ces femmes qui ne se sentent pas capables d'élever un enfant.
Personnellement, si je tombais accidentellement enceinte maintenant, j'avorterai, c'est certain. Parce que je n'ai pas de logement à moi, pas d'emploi stable, et parce que je me trouve bien trop jeune pour être maman. Je ne me sens pas prête pour assumer cette responsabilité. On ne parle pas d'un poisson rouge, mais bien d'un bébé ! Qu'il va falloir assumer toute sa vie ! C'est un contrat pour lequel il n'y a pas de fin, c'est pourquoi aucune femme ne devrait être contrainte à signer. 


Voilà mon avis, quel est le votre ?

http://plume.cowblog.fr/images/Animaux/tumblrmasauxypXZ1rhqa23o11280large.jpg

Pattoune mania

Laisse ta pattoune !

Par thegirlnextdoor le Samedi 21 juillet 12 à 15:21
On a la même source d'informations.^^

Perso, je trouve ça obligatoire que l'avortement soit légal, ne serait-ce que pour des cas comme celui de l'article. Il faut savoir vivre avec son temps et encore! Je suis persuadée que bien des femmes auraient aimé avoir cette possibilité bien avant que le sexe ne devienne ce qu'il est aujourd'hui et elles n'étaient pas des putes inconscientes pour autant. Le délai, j'en sais rien, je pense que 3mois c'est correct d'un point de vue éthique et médical. D'un côté, c'est chaud parce que dans certains cas on aurait besoin de plus de temps pour s'en rendre compte mais d'un autre côté, c'est probablement moralement pas très acceptable. Et alors les médecins....c'est juste inadmissible, c'est monstrueux, c'est inhumain. Soit t'acceptes de pratiquer les avortements et tu le fais, soit tu es contre et tu le fais pas mais tu joues pas comme ça avec la vie des gens. Et je parle même pas de ceux qui prétendent aider et qui le font avec des préjugés immondes et sans aucun tact. Y'en a pas que dans le cadre des IVG, malheureusement.

Et moi, je sais pas si j'avorterais, ça dépendrait carrément de la situation. Si ça devait être là maintenant...je crois que j'avorterais pas mais c'est probable que dans trois jours ou trois mois je dise le contraire parce que le côté émotionnel de l'acte jouerait énormément sur mon choix et les émotions hein... Mais voilà, c'est pas parce que moi je pourrais me sentir incapable d'avorter que je vais juger celles qui le font et penser que c'est moche, au contraire. Enfin bref, c'est un sujet délicat et je pense pas que qui que ce soit puisse se vanter d'avoir raison à ce sujet, on a pas raison là-dessus, on essaie de faire au mieux c'est tout.
Par Tony le Samedi 21 juillet 12 à 15:23
J'ai lu l'article aussi sur FB, et j'ai été effarée de voir la réaction de certains médecins, ils doivent faire leur boulot correctement, leur conviction ne leur permet pas de mentir à une patiente ! C'est incroyable que des gens comme ça puissent exercer.
L'infirmière m'a aussi pas mal choquée, un peu d'humanité ça lui ferait pas de mal non ? Il s'agit d'une patiente, pas d'un bout de viande ! C'est scandaleux ...

En tout cas cette femme a bien du courage !
Par Lucy-Westenra le Samedi 21 juillet 12 à 15:35
Je crois savoir de quel article tu parles puisque je l'ai lu ce matin-même sur Rue89. Nom de dieu quel choc j'ai eu !!! C'est un scandale que ces connards puissent exercer la médecine, on ne leur demande pas leur putain d'avis, sans déconner ! Je suis ARCHI POUR l'avortement, une femme DOIT avoir le contrôle de son corps, c'est la NORMALITE des choses.
Par Dark-Riketz le Samedi 21 juillet 12 à 17:15
Je suis d'accord avec toi et, curieusement, également avec Lucie. Tu parles d'un contrat qui n'a pas de terme, ce qui est vrai et engage la mère à l'égard de l'enfant, mais Lucie évoque la mère seule, le contrôle de son corps, et c'est tout aussi vrai : aucune autorité ni aucun principe, pas même la procréation ne doit (ne devrait, plutôt) ôter à quiconque le pouvoir sur son propre corps.

En ce qui concerne l'IVG lui-même, il est bien évidemment un recours incontestable (dans le sens où on ne peut nier la légitimité de son usage) dans des cas très précis (soyons clairs : les risques de mères-adolescentes et les viols), alors que j'ai déjà lu que certains (des communautés religieuses américaines notamment, chassez le naturel...) refusent le choix de l'avortement même dans ces cas. Pour le reste, là encore, c'est à la (future) mère de décider, puisqu'elle est maîtresse de son existence et du corps qui la soutient dans celle-ci.
Par Dark-Riketz le Samedi 21 juillet 12 à 17:15
(et sinon, le Chat t'aime et il est ravi de t'avoir inspirée sur ce sujet ô combien féminin ^_^)
Par C.M le Samedi 21 juillet 12 à 22:13
Dernières news du mois les gens :
En chine, une femme n'a pas respecter la loi de l'enfant unique. Du coup, le gouvernement l'a obligé a avorté à 7mois de grossesse.
En Inde, une femme a du se marier avec son violeur parce qu'elle était tombée enceinte et que l'avortement est interdit (et beaucoup trop cher)
Dans certains pays, l'avortement est utilisé pour se débarrasser du bébé qui n'a pas le sexe désiré.

Sincèrement avec toutes ces dérives, je ne suis plus aussi tranché a ce sujet ...
L'avortement DOIT être codifié, réglementé et certaines pratiques interdites...

Mais bon en plus du fait que je ne me considère pas comme un utérus sur patte ... si j'ai un enfant un jour, sera au pire une belle surprise et certainement pas un accident. C'est quand même pas géniale de grandir avec cette idée "être un accident" !


Surtout quand est né alors que notre mère n'était qu'une gamine ou une jeune adulte pleine de rêve qu'elle ne réalisera jamais. Même la meilleur des mères peut avoir des regrets de ce qu'elle aurait voulu faire de sa vie, de ces rêves et projets qu'on a interrompu... Pas génial non plus de grandir avec le sentiment d'avoir pris la vie de sa mère (et de son père) !
Un peu trop dur à porter pour un enfant tous ça ...

Quant au médecin c'est moralement, éthiquement et déotologiquement inexcusable et illégale (si je ne m'abuse). Ce n'est pas au médecin de choisir ce qui est le mieux pour nous même. Il peut refuser de pratiquer l'intervention (si ces convictions profondes le lui interdises après tous).
Par serpe-hier le Samedi 21 juillet 12 à 23:28
je serai brève: totalement pour. (je pense que je peux difficilement faire plus court ^^)
Par azona le Samedi 21 juillet 12 à 23:46
Sujet fort délicat que l'avortement. Il divise, c'est un fait indéniable et il y a du bon et du moins bon.

Si on suit à la lettre la religion, et ceux n'importe laquelle, il est mal vue d'avoir un moyen de contraception, alors l'avortement c'est direct en enfer!

J'avais déjà lu des articles et témoignages au sujet de jeune fille et femme qui s'était fait plus ou moins lynché parce qu'elle avortait, se faisant traiter de pute et autres mots sympathique.

Pour ma part l'avortement est un droit important pour un nombre important de cas : viol, pilule inefficace, enfants mal formé, etc...
Après, il faut savoir que l'on est quand même dans un pays où la contraception reste accessible à tous et même gratuitement dans certains cas.

Le personnel médical qui décide de s'occuper de ces cas, n'ont pas à juger, ils ne sont pas là pour faire la morale et encore moins punir!!! C'est du n'importe quoi sinon!

Par contre, en lisant le témoignage de la jeune fille, je ne la comprends pas. A sa place, j'aurais multiplié les moyens de contraception! J'aurais fait la totale, bien que ce ne soit pas sa faute d'être née avec une hyperfertilité, j'aurais pris mes dispositions dès que je l'aurais su!

D'un autre côté je suis contre l'avortement, car toutes ces femmes qui ont eu la chance de tomber enceinte tandis que d'autres n'y arrive pas, pourrait faire de leur "malheur" un bonheur pour toutes celles qui cherchent à adopter!
Par Plume le Dimanche 22 juillet 12 à 11:04
Juste pour répondre à ton dernier point, je pense qu'il y a déjà tellement d'enfants à adopter dans ce monde, inutile d'en rajouter...
Pour ma part, l'adoption restera la solution de secours, mais uniquement si je "rate" les 3 mois autorisés pour l'IVG.
D'autant plus qu'une grossesse, ce n'est quand même pas une partie de plaisir ! Tu es obligée d'interrompre ton emploi ou tes études, ça a des conséquences importantes sur ton mode de vie et ton corps... tout ça pour faire adopter ensuite ? Difficile à faire accepter :s
Quand à cumuler les moyens de contraception, cela peut s'avérer dangereux (du moins cela dépend de ceux qu'on cumule), mais c'est vrai que la solution du stérilet ou de l'implant aurait du être proposée bien plus tôt à cette femme je pense.
Après, elle ne s'imaginait peut-être pas être fertile à ce point les premières fois !
Ca reste un traumatisme pour elle, parce qu'une IVG, même médicamenteuse, c'est très lourd physiquement.
Voilà c'était juste pour apporter une nuance à la fin de ton commentaire :). Merci d'avoir donné ton avis ! :D
Par Plume le Dimanche 22 juillet 12 à 11:05
Ca vaut parfois mieux que de grands discours ! ;)
Par Plume le Dimanche 22 juillet 12 à 11:08
C'est clair que dans ce cas, les émotions doivent être très contradictoires !
C'est pour ça que je me suis clairement posée la question et que j'y ai réfléchi, en pesant le pour et le contre, pour être sûr que si ça m'arrive avant que je l'ai décidé, je sois capable de prendre la décision la plus raisonnable (pour moi, pour ma vie, pour celle de l'enfant et du père) et non pas celle que me dicterait certainement mon coeur.
Par Plume le Dimanche 22 juillet 12 à 11:10
On est d'accord !
Je comprends pas que des personnes comme ça puisse exercer, et jouer impunément avec la vie des gens. Qui sont-ils pour décider à notre place ?
Par Plume le Dimanche 22 juillet 12 à 11:25
C'est vrai que ce sont des situations auxquelles on ne pense pas... je suis d'accord, l'avortement doit être réglementé, il ne faut pas pouvoir faire n'importe quoi avec.
Le plus important et le plus évident pour moi, c'est que la personne qui doit décider soit la future maman !
Et c'est pour le bien de l'enfant que la mère doit avoir le droit de décider. Comme tu l'as dis, grandir en sachant qu'on est un "accident", qu'on n'était pas attendu, qu'on a obligé nos parents à interrompre leurs études ou leurs rêves par exemple, c'est un poids trop difficile à porter !
Par Plume le Dimanche 22 juillet 12 à 12:24
On est d'accord, c'est le cas des mères adolescentes et des femmes violées qui revient le plus souvent et qui a permis de légitimer l'avortement.
Mais pour moi, n'importe quelle femme, peu importe sa situation, doit avoir le droit de décider si elle veut être mère ou non. Certes ce choix se fait avant tout par la contraception (l'avortement ne doit pas devenir un substitut à la pilule ou au préservatif etc.), mais en cas d'échec de celle-ci, aucune femme ne doit se sentir obligée de devenir mère.
Par Plume le Dimanche 22 juillet 12 à 12:25
Je suis d'accord, je comprends pas qu'en travaillant dans ce milieu-là, on puisse se conduire de la sorte !
C'est juste aberrant aussi peu de compassion et d'empathie, et on peut même le dire, de voir tant de cruauté gratuite !
Par Lady.Dylan le Dimanche 22 juillet 12 à 18:58
Kyû, je n'avais pas voulu lire l'article que j'ai vu passer à peu près douze fois depuis sa parution, et puis là je l'ai lu et comme prévu je suis à moitié roulée en boule en gémissant devant l'horreur qu'elle décrit (j'ai une capacité d'empathie hypertrophiée, parfois).

Bref, je suis totalement pour l'avortement, sans conditions du type "si la femme a subi un viol, bla bla" parce que comme toi je pense qu'on doit pouvoir disposer de son corps dans tous les cas. Et le témoignage de Rue89 illustre bien le fait qu'on peut tomber enceinte accidentellement plusieurs fois, même en faisant attention à sa contraception (et je comprends qu'ayant été traumatisée des gynécologues, la jeune femme n'ait pas eu envie d'en revoir un pour changer de contraceptif).
Par 17x12x1989 le Dimanche 22 juillet 12 à 20:39
Je pense que de nos jours, c'est une liberté positive pour la femme d'avoir le choix d'avoir un enfant ou non. Il ne faut pas oublier que la vie est dure et que c'est une grande responsabilité d'avoir un enfant, il est donc légitime de ne pas être forcer mais que ça reste un choix.
C'est aussi une façon d'exister d'avoir ce choix...
Par QuiaNominorLeo le Mardi 24 juillet 12 à 1:18
Pour y avoir été confrontée de très près, et avoir entendu des atrocités à ce propos par des "médecins", je REVENDIQUE le droit à l'avortement. Parce que parfois même avec la meilleure volonté du monde des accidents arrivent et qu'on n'est pas préparés, parce qu'une femme violée n'a pas eu le choix, personne n'est infaillible et ce n'est pas un acte qu'on fait de gaîté de coeur contrairement à ce que certains pourraient croire, mais c'est nécessaire de pouvoir exercer ce droit. Malheureusement, malgré tout, on ne pourra jamais empêcher les cons de penser ce qu'ils pensent et de déverser leur flot d'âneries.
Par MlleEsperluette le Mercredi 25 juillet 12 à 11:22
Histoire de raconter un peu ma life, j'ai moi-même avorté il y a un an maintenant. Tombée accidentellement enceinte - sous pilule, hé oui, ça arrive vraiment, ce n'est pas qu'un mythe - j'ai dû subir une intervention (avec anesthésie, look de plouc, & tout le toutim).
Bref. Je trouve ça tout simplement effarant qu'on soit encore obligé d'en discuter en 2012. Que ce droit à l'interruption volontaire de grossesse ne soit pas définitivement acquis me paraît tout simplement hallucinant. Je n'ai pas à justifier mon acte; si je l'ai fait c'est clairement que j'avais mes raisons & que l'on puisse encore juger (moralement, j'entends) une femme pour cette décision me rend folle.
Par Plume le Mercredi 25 juillet 12 à 16:59
Voilà, on est complètement d'accord, il n'y a pas que les femmes violées ou les adolescentes qui peuvent avoir recours à l'IVG.
Et il s'agit de notre choix personnel, personne ne devrait pouvoir le discuter.
Par CM le Dimanche 12 août 12 à 14:47
Tout façon on est pas des incubateurs sur pattes ... L'AVG a été créé pour assurer le bien être de la Femme et de l'enfant à venir.

Par contre pas tout a fait d'accord Plume, tu as répondu à un moment que "la décision doit avant tout appartenir à la femme" ; La décision finale oui c'est sur, mais je pense que c'est une question de "couple" quelques soit la situation. (ce qui n'engage que moi)
 

Laisse ta pattoune !









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Un, deux, trois | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Soleil ! >>

Créer un podcast